La parole au boss Alexandre Pham

Voici le résultat de notre entrevue avec Alexandre Pham, l’un des trois fondateurs et dirigeants du groupe Alphyr (avec Rémy Sultan et Arnaud Weckonski). Pour rappel ce groupe est à la tête des agences Aquila RH, Lynx RH, Vitalis Médical et de la startup Mistertemp’.

MisterTemp’ : Quel est le bilan 2017 ?

Alexandre Pham : Un bilan excellent pour le groupe et ce pour différentes raisons. D’abord c’est une année record en terme d’ouvertures de nouvelles agences. On est quand même est sur une vingtaine d’ouvertures cette année. Deuxième point, c’est une année excellente en terme de Chiffre d’affaires, puisqu’on devrait atteindre plus de 120 millions d’euros. C’est donc un nouveau record pour le groupe, avec une croissance de près de 40%. Et puis cette année porte aussi de très bonnes nouvelles en terme de développement international, puisque notre réseau s’est confirmé au Canada avec une seconde agence et qu’il s’amorce en l’Italie. On observe également un bon développement sur nos autres projets, notamment MisterTemp’ qui est passé du stade d’idée à la réalisation complète avec des vrais clients, des vrais candidats et des vrais chiffres.

MisterTemp’ : Comment justifies-tu une telle croissance de l’intérim cette année (+8%) ?

Alexandre Pham : Il y a une conjoncture économique qui est globalement positive. Pour prendre un discours d’ingénieur, l’intérim c’est un peu la dérivée seconde de la croissance. Quand ça commence à croître, la première chose qui explose c’est évidemment l’intérim. Les gens commencent à avoir besoin de profils, ils n’ont pas encore forcément beaucoup de visibilité sur l’avenir et donc ils prennent des gens en intérim, avant de les prendre en CDI par la suite. Donc c’est plutôt un signe avant-coureur d’une reprise et c’est le premier phénomène. Deuxième phénomène les entreprises ont intégré le fait que nous sommes de plus en plus dans une économie volatile, avec des hauts, des bas et des cycles qui varient. Et donc forcément le recours à des formes de contrats flexibles se répandent de plus en plus. Donc dans le cadre de la reprise, je pense que les entreprises ont plus tendance à privilégier une plus grande part de contrats temporaires que précédemment.

MisterTemp’ : On vient d’aborder l’ouverture d’une vingtaine de nouvelles agences cette année, qu’est-ce qui se rend le système de franchises Alphyr aussi attractif ?

Alexandre Pham : Le premier critère est que le réseau a été lancé en 2009. Les premières franchises ont 7 ans d’ancienneté. On a donc un recul suffisamment fort pour démontrer que le concept sur lequel se sont développées Lynx RH, Aquila RH et Vitalis Médical est un concept qui fonctionne, avec des gens qui gagnent très bien leurs vies. Donc forcément c’est un point qui est extrêmement rassurant pour ceux qui voudraient ouvrir une franchise, qu’ils viennent du métier ou non.

MisterTemp’ : Quelle est la place du digital dans l’intérim ?

Alexandre Pham : Le digital prend déjà et va prendre une part de plus en plus importante dans le monde de l’intérim, mais plus généralement du monde de l’emploi. On voit bien tous les développement digitaux du secteur. L’intérim a des parts qui sont vouées à être digitalisées. On estime que 30% du marché de l’intérim, à terme, sera entièrement digitalisé. Le groupe a eu la chance de prendre le virage, je pense, assez tôt pour justement être bien positionné et pour profiter de cette évolution. 

MisterTemp’ : Quelle est la place, à court et moyen terme, de MisterTemp’ dans le groupe ?

Alexandre Pham : Notre vision c’est ce n’est pas d’une part le monde digital et d’autre part le monde physique, deux mondes qui s’opposent. Au contraire, je pense que c’est une vraie complémentarité. On le voit au travers de MisterTemp’. Parfois on se retrouve confronté à des besoins complexes sur lesquels les clients et candidats vont souhaiter avoir une évaluation physique, du savoir-être, de l’étude de poste et sur lesquels une présence locale est extrêmement importante. Et d’autres besoins sur lesquels la réactivité, les outils digitaux correspondront très bien à remplir le besoin en question. On a donc une vision très multi-canal comme on peut le voir dans différents types de prestations, je pense à la banque notamment. On voit que des services assez simples tels que les virements bancaires sont totalement digitalisés aujourd’hui, alors que des services plus complexes (tel que le prêt personnel) nécessitent encore beaucoup aujourd’hui une présence physique.

MisterTemp’ : Qu’est-ce qui te plait le plus chez Alphyr ?

Alexandre Pham : On est sur une vraie aventure humaine. Quand on prend les photos des premières conventions 2009/2010, on était pas plus d’une vingtaine de personnes à faire un petit tour de Paris en bus. Là maintenant on est plus de 200 personnes à partir à Lisbonne dans une ambiance très positive. Et ce que je trouve génial surtout, c’est à quel point il y a des profils très différents qui ont pu rejoindre cette aventure là, avec des passés et des aspirations très différents. Mais qui pour autant partagent une motivation et des valeurs communes.

MisterTemp’ : Merci pour ces réponses Alexandre, on se retrouve très bientôt pour donner la parole aux deux autres bossses du groupe Alphyr, Rémy Sultan et Arnaud Weckonski