L’évolution de l’espace de travail à travers les époques

Le bureau, cet espace de travail où l’on passe la plupart de notre journée le nez rivé sur notre écran. Mais vous êtes-vous déjà demandé d’où il vient et à quand remonte son origine ? Du monastère austère au coworking cosy, départ pour un petit tour d’horizon des espaces de travail à travers les âges. Un article signé par votre agence d’intérim en ligne MisterTemp’.

intérim-en-ligne-pas-cher

Les origines du bureau

Les premiers bureaux remontent au Moyen-Âge. En effet, ces espaces de travail alors appelés « scriptoria » ou « scriptoriums » sont nés en même temps que le salariat. Ils étaient utilisés dans divers monastères dans lesquels les moines étaient chargés de conserver et retranscrire les savoirs de l’Antiquité. À l’époque on ne trouvait pas de chaises à roulettes. Les moines devaient écrire debout dans l’isolement et le silence. Nous sommes donc encore bien loin des open-spaces bruyants et batailles de nerfs entre deux tableaux excel.

L'évolution de l'espace de travail à travers les époques

De l’Église au Business

Durant la Renaissance les choses tendent à changer. Dès le XIIIe, les sciences et le commercent émergent, l’argent cesse d’être considéré comme immoral et l’entrepreneuriat commence à prendre forme. Les bureaux sont alors utilisés pour la comptabilité et signatures de contrat des marchands. D’ailleurs les documents administratifs commencent à pulluler et des édifices sont dressés pour les archiver. Par la suite, des espaces de travail indépendants sont exploités par les artistes et les intellectuels qui choisissent également de s’isoler, afin de rester concentrés. Un peu comme quand vous avez un call à passer.

L'évolution de l'espace de travail à travers les époques

Délocalisation et taylorisme

Dès la fin du XIXe, on délocalise l’essentiel du travail bureaucratique à l’extérieur des lieux de production. Le tout étant permis grâce au télégraphe, au téléphone et aux lignes de train. Ceux qui ont le malheur de travailler dans les bureaux de l’époque sont alors perçus comme non productifs, comparés aux autres travailleurs du secteur industriel. Les espaces de travail basé sur le Taylorisme sont purement fonctionnels. Les employés étaient donc tous alignés les uns à côté des autres. Pour éviter toute distraction, on place des fenêtre en hauteur. Et seuls les membres les plus hauts placés de la hiérarchie ont leurs propres bureaux personnels.

évolution-des-espaces-de-travail

Optimisation de l’espace

Quelles années plus tard (fin XIXe) sont créés les premiers buildings, le tout rendu possible par l’invention de l’ascenseur. On rentabilise l’espace et les bureaux sont alors empilés sur plusieurs étages. Tandis que les employés n’ont toujours pas de vue sur l’extérieur, la hiérarchie quant à elle s’installe en mezzanine dans des bureaux en plus luxueux. On note l’apparition de quelques innovations notables dont l’air conditionné, les murs isolants du bruit et les premières chaises à roulettes.

évolution-des-espaces-de-travail

Ergonomie et interaction

Dès les années 50, les architectes commencent enfin à s’intéresser à l’intérieur des espaces de travail en tant que facteur de productivité. Les chaises orthopédiques Staffel se standardisent dans les usines et les bureaux. L’ordi apparaît dans les 60’s, ce qui change totalement la manière de travailler. On s’éloigne des espaces rigides pour s’orienter vers l’utilisation des panneaux, afin de stimuler l’interaction entre les salariés. C’est en 1968 que naît le premier open-space, alors appelé bureau « cubical ». L’espace et la surface s’optimisent et le travail commence à se faire collaboratif.

évolution-des-espaces-de-travail

Nouvelles tendances

Aujourd’hui le monde du travail doit faire face à de nouveaux enjeux. En effet, le recours à internet permet une plus grande mobilité qu’auparavant. D’une part 42% des surfaces professionnelles sont sous-exploitées et de l’autre près de 5 millions de freelances et travailleurs nomades doivent travailler dans des conditions souvent peu adaptées. Comment répondre à ses deux problématiques ? Base 10, une start-up française s’est justement penchée sur la question. L’objectif étant d’une part d’optimiser la mobilité des travailleurs à moindre coût et de l’autre de permettre aux entreprises de mettre à disposition leurs bureaux inutilisés. Leur plateforme permet notamment de louer en quelques clics lesdits espaces de travail partagés à la demi-journée. Un bon moyen pour permettre aux individus de réseauter, créer du lien ou se familiariser avec une entreprise. Alors si vous avez des salles de réu, des bureaux ou des salles de coworking à disposition, ce système de flex-office est un bon moyen d’accueillir de nouveaux professionnels pour créer de nouvelles opportunités et de dynamiser vos locaux avec de nouvelles personnalités. On vous laisse vous faire votre propre avis par ici.