Comment devenir un Sauveteur Secouriste du Travail (SST) ?

Le Sauveteur Secouriste du Travail ou SST est l’ange gardien de l’entreprise. En effet, sa formation lui permet de faire face à certaines situations critiques où la vie de ses collaborateurs peut être en jeu. C’est lui qui porte les premiers secours au victimes de malaises ou d’accident sur le lieu de travail. Son rôle est également de prévenir tout risque. Pour ce faire il doit se tenir constamment formé et informé des nouvelles pratiques. Mais comment devenir Sauveteur Secouriste ? Parcours fléché offert par votre boite d’intérim en ligne Mistertemp’.

intérim-en-ligne-pas-cher

Qui peut devenir Sauveteur Secouriste au Travail ?

Faisons simple. Tout salarié de l’entreprise peut potentiellement devenir SST. Il est évident qu’une des grandes qualités attendues pour ce type de statut est l’empathie. En effet pour sauver des vies il est primordial de vouloir rendre service à ses collaborateurs. Il faut également avoir un grand sens des responsabilités, être très réactif et résister au stress ou à la pression de certaines situations critiques. Pour finir il faut avoir un esprit de leader et avoir une bonne confiance en soit, afin de prendre et faire respecter les décisions qui s’imposent.

Comment devenir Sauveteur Secouriste au Travail ?

Le salarié doit suivre le CSST (Certificat de Sauveteur Secouriste du Travail), une formation professionnelle basée sur les techniques du PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1). La formation délivrée par le réseau Assurance maladie Risques professionnels / INRS dure 12 heures et est souvent réparties sur 2 jours. Les thèmes abordés sont le sauvetage secourisme au travail, la recherche des risques et la protection, l’examen de la victime et l’alerte, le cours et les risques spécifiques à l’entreprise ainsi qu’à la profession. Cette formation est essentiellement pratique, afin de bien maîtriser les gestes qui sauvent. Pour rester au niveau et conserver son statut, le SST doit suivre une micro formation de 7 heures tous les 24 mois. Passé ce délai le salarié ne fait plus partie des secouristes de son entreprise.

À présent vous avez toutes les cartes en main pour sauver la vie de vos collègues. Alors qu’attendez-vous ? 🙂