Quels sont les 10 métiers les mieux payés du BTP (côté production / finition) ?

Le secteur du bâtiment représente une pléthore de compétences et de métiers divers et variés. On y retrouve d’une part la conception des chantiers avec son lot d’études et de stratégies de développement. Ensuite il y a la coordination des opérations de construction sur le terrain. Construction qui se révèle impossible sans l’achat des ressources nécessaires. Pour ce qui est du travail dans le dur, on retrouve le pôle production et finition. Vient ensuite le génie mécanique, thermique et électrique, suivi par la maintenance, l’immobilier, les ressources humaines, la comptabilité, etc. Le secteur du BTP regorge donc d’emplois, mais quels sont les métiers les mieux payés du bâtiment ? Petit tour d’horizon des métiers de la production et de la finition offert par votre boite d’intérim digital.

intérim-en-ligne-pas-cher

Parce qu’une liste est souvent plus claire qu’un pavé, voici la liste des métiers les mieux payés de la production et de la finition :

  1. Monteur d’échafaudage. Soucieux des règles de sécurité, c’est lui qui balise, positionne et installe les différents éléments de la structure. Son salaire commence généralement autour de 26.680€ la première année et peut monter facilement jusqu’à 36.045€ par an après 10 ans de carrière.

     

  2. Tailleur de pierre. Véritable artiste de la matière naturelle, il transforme les matériaux bruts pour en faire des murs, des voûtes et des linteaux. Un débutant en IDF touche environ 21.520€ et son salaire annuel peut monter jusqu’à 29.074€ par an après 10 ans d’activité.

     

  3. Agenceur. Spécialiste de la finition et de la décoration, l’agenceur exécute les plans de l’architecte pour réaliser des locaux professionnels livrés clefs en main. Le salaire d’un agenceur débute autour de 22.120€ et grimpe pour atteindre les 29.884€ par an.

     

  4. Charpentier. C’est lui qui conçoit et réalise les structures en bois qui serviront par la suite aux menuisiers et aux couvreurs. Son rôle est notamment de donner un toit aux structures et de placer les poutres. Son salaire varie entre 19.842€ par an en début de carrière et 26.807€ après 10 ans d’exercice.

     

  5. Démolisseur. Plus qu’un « simple démolisseur », c’est lui qui déconstruit  les bâtiments afin de permettre le tri sélectifs des matériaux présents sur la structure à démolir. Un apprenti démolisseur touche autour de 19.841 € la première année et son salaire peut tourner autour de 26.805 € par an au bout de 10 ans de service.

     

  6. Coffreur. Véritable spécialiste de la construction de coffrages pour le béton armé, le coffreur coule aussi bien les fondations, les planchers, les murs, les escaliers, les dalles, les poutres, mais aussi les ponts, les barrages et les centrales. Il touche près de 19.840 € lorsqu’il débute et peut atteindre les 26.804 € par an après une dizaine d’années.

     

  7. Menuisier installateur. Artisan spécialiste du bois, c’est lui qui conçoit puis fabrique les divers éléments de menuiserie sur mesure avant de les poser. On estime qu’en début de carrière un menuisier installateur sera payé autour de 19.837 € par an et son salaire peut monter jusqu’à 26.800 € après 10 ans de carrière.

     

  8. Terrassier. Il est le premier à intervenir sur les chantiers de construction. Il entretient la voirie en zone rurale et participe à l’embellissement des villes en creusant les tranchées, les fondations et excavations, afin de préparer l’aménagement urbain. Un terrassier débutant gagne 19.830€ et passe à 26 790 € par an au bout d’une dizaine d’années.

     

  9. Canalisateur. C’est lui qui installe et entretient les canalisations liées à la distribution d’eau, du château d’eau jusqu’à votre robinet et qui raccorde les canalisations pour permettre l’évacuation des eaux usées. Il gagne environ 19.829€ par an lorsqu’il débute et son salaire peut grimper 26.789€ au bout de 10 ans.

     

  10. Métallier-serrurier. Véritable ferronnier d’art dans son atelier, il ouvrage le métal, les matériaux de synthèse et les composites avec précision, afin de renforcer la sécurité des bâtiments. On estime qu’un métallier-serrurier touche environ 19.828 € par an et son salaire peut monter jusqu’à 26.788€  après 10 de carrière.

     

Les chiffres avancés sont le résultat d’une étude réalisée par Batiactu en Ile-de-France pour l’année 2018. On espère que ce petit classement vous permettra d’y voir plus clair dans vos choix de carrière, ou dans vos prétentions salariales. Êtes-vous prêt à renégocier votre salaire ? Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à jeter un oeil à notre article sur comment négocier votre salaire 😉