Comprendre-le-passage-de-l-experience-client-a-l-experience-collaborateur

De l’expérience candidat à l’expérience collaborateur

Le marketing a apporté quelques concepts non négligeables au recrutement notamment celui de l’expérience. L’expérience vécue par le client est un facteur important de rétention et de fidélisation. Mais ici, les clients sont des talents !
Tout au long du recrutement, les candidats effectuent un parcours avec quelques étapes et changements de statut : la plus importante étant le passage du statut de candidat à celui de collaborateur.

Améliorer cette expérience est primordiale, particulièrement dans la conjoncture actuelle où les entreprises ont du mal à recruter les talents.

 

Pourquoi en RH l’expérience compte aussi ? 

Lorsque l’on propose d’intégrer une entreprise, on propose au candidat de vivre une expérience. On lit parfois “Rejoignez notre tribu” ou encore “Rejoignez l’aventure” en CTA en bas des annonces d’emploi et ce n’est pas pour rien. Aujourd’hui, alors que la guerre des talents fait rage et donne du fil à retordre aux RH, l’expérience candidat et l’expérience collaborateur représentent des armes judicieuses pour attirer et retenir ses collaborateurs. 

Les candidats sont à la recherche d’authenticité quand ils postulent. Ils cherchent des entreprises qui répondent à leurs besoins et leur choix démarre dès les premiers contacts avec votre entreprise. Ces contacts, qualifiés d’expérience candidat, concernent l’expérience de navigation lors de la candidature mais aussi les contenus du site de l’entreprise ainsi que vos communications sur les réseaux sociaux. Cette expérience sera grandement influencée par la perception de votre marque employeur par le candidat. 

Que l’on retienne ou non une candidature, il faudra prendre le temps de répondre aux candidats qui vous ont présenté leur candidature. C’est une question d’image pour l’entreprise. Un candidat mal traité ne reviendra pas frappé à votre porte et ne vous recommandera à personne lorsqu’il s’agira de recherche d’emploi. De plus, il est facile de laisser un avis sur une entreprise (sur les Job board ou sur Google), un candidat frustré peut prendre le temps de partager une mauvaise expérience ce qui vous nuirait. Si d’autres candidats potentiels tombent sur ces commentaires négatifs, ils pourraient avoir une mauvaise opinion de votre entreprise avant même de postuler. Une  réponse personnalisée vous donnera la possibilité de les garder dans votre vivier pour anticiper vos besoins. 

Cette notion d’expérience se poursuit avec l’expérience collaborateur. Après avoir convaincu votre talent de rejoindre l’entreprise, vous aurez aussi besoin de lui prouver qu’il a fait le bon choix et qu’il doit rester avec vous. Une expérience collaborateur travaillée vous permettra de fidéliser et de créer de l’engagement chez vos collaborateurs. 

 

Quel est le parcours du tunnel d’acquisition des talents ?

Si l’on décompose le parcours qu’a connu un employé avant et pendant son intégration au sein de l’entreprise, on note les étapes suivantes :

Première étape : l’attraction

L’attraction des candidats pour une entreprise démarre avec son image. Une entreprise avec une bonne image attire et donne envie de postuler même quand on n’est pas sûr d’être pris. C’est pour cette raison que les grands groupes reçoivent de nombreuses candidatures. Pour attirer vos candidats vous devrez entre autre travailler votre marque employeur (lien vers article marque employeur à insérer). 

Deuxième étape : la conversion

En envoyant sa candidature, notre individu s’est transformé en talent potentiel pour votre entreprise. Vos premiers échanges avec les candidats démarrent. C’est le moment de mettre en avant les arguments importants pour eux s’ils intègrent votre structure. 

Troisième étape : l’acquisition

Votre candidat a accepté d’intégrer votre entreprise. C’est à partir de ce moment que démarre l’expérience collaborateur. Vous devrez donc accompagner ce changement avec une phase d’intégration.

Quatrième étape : la fidélisation

Notre nouveau collaborateur a été intégré à l’entreprise. Et sa période d’essai a été un succès. C’est le moment de le retenir. Différentes stratégies comme les feedbacks peuvent vous accompagner lors de cette étape. 

 

Quels sont les actions à mettre en place pour optimiser ce parcours ?

Première et deuxième étapes : Les phases d’intérêt et de séduction

Le premier élément de persuasion que vous pouvez tourner à votre avantage est l‘offre d’emploi. Une offre attractive et claire vous attirera quelques bons candidats. Le deuxième élément pris en compte par vos candidats sera votre marque employeur. Bien développée, elle achèvera de convaincre vos candidats que le poste que vous proposez et votre entreprise peuvent les aider à enrichir leurs parcours professionnels. 

Troisième étape : Le début de la période d’intégration 

Notre candidat a été embauché et est désormais collaborateur. Cette période de transition entre deux statuts va démarrer avec une intégration. L’onboarding va vous permettre d’intégrer ce nouveau collaborateur à l’entreprise. Vous devez faire en sorte que cette période se passe bien car c’est au cours de cette période que l’on est le plus susceptible de perdre le nouveau collaborateur.

Quatrième étape : Le déploiement de stratégies de fidélisation

La création d’un environnement de travail propice va vous permettre de garder certains talents. Il faudra veiller à valoriser vos collaborateurs et les encourager à s’impliquer dans des projets. Le bien-être au travail est un facteur important qui motive de nombreux talents à rester au sein d’une entreprise. Il se manifeste à travers différents moyens comme le sport, les activités de groupe ou encore les formations. 

L’expérience collaborateur passe également par une bonne gestion des talents. L’objectif est de permettre à l’employé d’être épanoui dans son environnement tout en donnant le meilleur de lui. 

L’employee advocacy va permettre à vos employés de relayer des communications sur votre entreprise. Cette stratégie présente de nombreux avantages puisqu’elle aide à construire la réputation de votre entreprise et atteste en partie de l’environnement de travail qui règne dans vos locaux.

Voilà quelques munitions pour gagner la guerre des talents!