comment-faire-innover-son-processus-de-recrutement

Comment faire innover son processus de recrutement ? 

La digitalisation du secteur des ressources humaines a entraîné le développement de nouvelles techniques de recrutement. Mais ces techniques sont encore peu connues, même si la plupart des candidats les a déjà rencontrées. Il est important –pour le candidat comme le recruteur- de connaître les outils qui permettent d’innover en matière de recrutement.

Quels sont les outils digitaux de recrutement et comment les adopter pour faciliter le recrutement ?

Entre intelligence artificielle et analyse prédictive …  

Avec le développement du Big Data, les solutions RH s’attaquent aux tâches les plus répétitives afin de simplifier le processus de recrutement. Il n’est pas non plus rare de rencontrer des solutions qui prennent en compte les étapes post-recrutement. 

Les premiers échanges sont importants pour déterminer si on rencontre un candidat ou on met de côté sa candidature. Le chatbot est l’outil idéal pour cela. Pendant de nombreuses années, les chats étaient associés au service client. Une vision que le chatbot a balayé rapidement. Des robots comme Jam, ont ouvert la voie sur les réseaux sociaux et beaucoup ont suivi la tendance. Aujourd’hui, le chatbot s’est démocratisé au point de représenter un atout dans le secteur des ressources humaines. L’avantage du chatbot en ressources humaines est qu’il peut être utilisé tant dans le recrutement (pré-qualification des candidats) que dans l’interaction au sein de l’entreprise (pour échanger des informations administratives sur les congés ou les notes de frais). 

Mais ce n’est pas tout ce que l’intelligence artificielle à offrir à l’entreprise. Combinée à de l’analyse prédictive, elle va aussi permettre de faire de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Ici, l’objectif est d’identifier et de prévoir les besoins de l’entreprise à partir des données collectées par l’entreprise. 

Dans la catégorie automatisation, l’intelligence artificielle a permis de mettre en place des algorithmes de matching. Ces algorithmes effectuent un tri pour filtrer les CV dont le profil correspond aux critères pertinents du poste ouvert. 

De temps en temps, le test de personnalité, va aider à établir, à travers une série de questions les traits de personnalité les plus évidents chez un candidat. C’est une technique de recrutement intéressante dans la mesure où elle creuse sur les soft skills plutôt que sur les compétences techniques. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises se tournent vers les soft skills lors de leur recrutement parce qu’elles sont un atout majeur pour l’intégration et l’adoption de la culture d’entreprise. 

On constate que la plupart de ces outils servent d’appui pour identifier les profils les plus intéressants et pertinents. Une grande partie du processus de recrutement reste sous la responsabilité du recruteur. Il est donc nécessaire de mobiliser d’autres types de moyens. 

 

Les techniques de recrutement qui gagnent du terrain

Avec l’avènement de l’utilisation des réseaux sociaux, les candidats vont rechercher des informations sur l’entreprise. Tandis que du côté de l’entreprise, on y verra un bon moyen de faire du sourcing. Les réseaux sociaux ne sont pas à négliger dans une stratégie de recrutement d’autant plus qu’ils servent à communiquer la marque employeur de l’entreprise. 

La marque employeur est un concept à la fois marketing et RH qui consiste à attirer, convertir et fidéliser les collaborateurs d’une entreprise. Les recruteurs l’intègrent de plus en plus dans leurs stratégies de recrutement parce qu’elle fait partie des critères les plus considérés par les candidats. 

Dans la catégorie recrutement innovant, le serious game et l’escape game se sont hissés au top du classement. Ces jeux de simulation permettent d’évaluer les actions des candidats pour une situation (compétences techniques) et les soft skills (comme la gestion du stress, la capacité d’écoute ou l’esprit d’équipe). Le jeu permet de départager les candidats d’une façon plus juste. 

Assez proche du serious game ou de l’escape game, l’immersion en entreprise est une technique de recrutement qui se développe de plus en plus. Avec cette mise en situation, les collaborateurs de l’équipe peuvent apprécier les qualités d’adaptation du candidat et sa gestion/prise en main de la situation. Le candidat peut également voir si cet environnement de travail est adéquat pour lui et démontrer des qualités non abordées en entretien. 

Mais la guerre des talents fait rage et il faut parfois multiplier les atouts pour convaincre les candidats. La cooptation apparaît comme une alternative à cette chasse aux talents. Un candidat coopté est toujours un peu plus fiable qu’un candidat venu via une annonce. Son atout est d’avoir la pré-validation d’un collaborateur de l’entreprise. La cooptation demande aux employés d’une entreprise de faire appel à leur réseau, ils ne prendront pas le risque de vous suggérer des candidats qui mettraient en jeu leur propre crédibilité. Dans tous les cas, le recruteur se fera un avis de lui-même. Si cette recommandation aboutit à un recrutement alors c’est peut-être que le jeu en vaut la chandelle.