Modifié le

A l’heure où la réalité virtuelle compte parmi les secteurs les plus porteurs, elle s’immisce dans d’autres domaines, comme l’événementiel où on peut être animateur VR. Les outils comme les simulateurs rencontrent un succès fou dans les événements d’entreprise, à tel point que les entreprises se ruent sur ce genre d’animation en vue d’organiser un événement pertinent. Dans la mesure où, avec un simple casque VR, elles sont capables de faire vivre aux visiteurs des expériences sensationnelles, les entreprises ne jurent plus que par cette technologie et les métiers s’articulant autour d’elle n’ont cessé de croître.

Devenir animateur en réalité virtuelle : pourquoi un tel engouement pour cette technologie ?

Le potentiel de la réalité virtuelle a fait d’elle une science intrigante, mais malheureusement pas encore accessible au grand nombre. De ce fait, beaucoup de gens n’en ont pas encore fait l’expérience et les entreprises organisatrices d’événement y ont vu une opportunité de susciter l’intérêt des curieux.

En réponse à cette attente, elles font appel à des agences spécialisées qui louent les matériels et dont les animateurs ont pour rôle d’optimiser l’expérience visiteur durant ces manifestations. Il faut dire que dès lors qu’une animation s’articule autour de la réalité virtuelle, elle est tout de suite vouée au succès. 

D’abord, parce qu’elle attise la curiosité par son côté immersif et interactif. Mais utiliser l’animation VR en événementiel, c’est surtout l’assurance d’une visibilité accrue par partage sur réseaux sociaux, le bénéfice d’une promotion gratuite de votre entreprise par bouche à oreille, un courant qui passe mieux entre prospects et commerciaux et le fait de pouvoir conforter son image de marque.

En somme, ce nouvel outil marketing exploite l’émotion de l’expérience pour susciter l’engagement des participants. A souligner qu’il y a de nombreuses manières de tirer profit d’une animation en réalité virtuelle. A savoir, pour un lancement de produit, générer du trafic, ou booster les ventes.

De nouveaux métiers créés autour de la réalité virtuelle

De la même manière que les autres technologies ont créé de nouveaux métiers, le développement de la réalité virtuelle a aussi vu naître une multitude d’emplois comme le designer en environnement immersif pour mettre au point cette visualisation immersive, un ingénieur en VR ayant des connaissances pointues en informatique et en interface homme/machine.

Personne testant un jeu en réalité virtuelle

L’ingénieur en VR aura pour fonction de trouver des solutions au développement des applications en VR.

Le développeur multimédia va se charger de l’assemblage des vidéos et des images, ainsi que des sons dans cet environnement à 360°. Il est clair que cet aspect va ajouter un niveau de complexité supérieur en comparaison avec le métier d’un simple développeur multimédia.

Zoom sur le profil-type d’un expert en mise en œuvre des technologies VR

Un expert de mise en œuvre en VR doit idéalement avoir un profil de chercheur ou d’ingénieur en recherche et développement, avec à son actif des années d’expériences s’appliquant à une phase spécifique du développement tel le prototypage, etc.

Il sera en effet amené à procéder à beaucoup d’analyses et à évaluer les logiciels comme les matériels de technologie virtuelle. Parmi ses champs d’intervention : la synthèse, l’animation, le temps réel, l’interface homme/machine, les avatars, etc.

L’expert de mise en œuvre travaille le plus souvent en tant que directeur de développement, en tant qu’ingénieur informatique ou dans un laboratoire de recherche et de développement. Parallèlement, il peut être un animateur et en même temps superviseur d’un projet donné, s’associer à une équipe pédagogique en étant professeur intervenant ou être tuteur d’un doctorant.

Devenir animateur ou professionnel dans la réalité virtuelle : compétences et formations ?

En dehors d’une connaissance approfondie en informatique, quelqu’un qui ambitionne de travailler dans la réalité virtuelle doit avant tout se passionner sur les enjeux de l’interactivité, avoir des connaissances approfondies en transmédia comme en multimédia, avoir une parfaite maîtrise des outils de l’audiovisuels et être doté d’un sens artistique développé.

S’agissant des formations existent : les Masters en immersive design, spécialisation en audiovisuel, en jeux vidéo, transmédia et bien entendu en réalité virtuelle ont fait leur apparition depuis peu.

Concernant le salaire des professionnels de la VR, il est très variable d’un professionnel à l’autre. Un stitcheur ne va pas par exemple avoir le même salaire qu’un réalisateur.

En fait, la rémunération dépend de plusieurs facteurs comme la spécialisation du projet ou les investissements réalisés par les partenaires. Les retours des produits ayant été développés peuvent également impacter la rémunération.