Modifié le

Un ordinateur portable et un crayon posé sur un cahier

 

Peut-être avez vous une certaine fibre artistique et avez toujours aimé écrire. Sachez que vous pouvez en faire votre métier. Le métier de rédacteur est assez répandu en France et permet de vivre de votre passion.

Petit tour d’horizon de ce qu’on entend par rédacteur, des réalités qu’il comprend, des formations existantes et du salaire que vous pouvez en tirer.

Quelles sont les missions et métiers du rédacteur ?  

Avant de s’intéresser aux missions quotidiennes de ce métier, essayons de donner une définition de ce terme.

Le rédacteur se définit comme une “personne qui rédige, a rédigé, qui est chargée de rédiger un texte, un document”.

Pour une définition plus poétique du terme, Voltaire disait qu’unrédacteur met toute son étude, tout son esprit, toute son habitude à rédiger au long, de point en point, ce qu‘on pensa, quoiqu‘il ne pense point”.

Si celui qui rédigeait au 19ème siècle se penchait plutôt sur des écrits érudits,  le rédacteur du XXIème siècle recouvre lui plusieurs réalités différentes avec l’apparition des technologies (internet, télé, radio).

 

Les différentes missions du rédacteur

Quel que soit l’orientation du rédacteur (axé web, radio, presse, etc), ce dernier doit pouvoir faire preuve de polyvalence dans ses tâches et pouvoir rechercher des informations parfois poussées sur des sujets en particulier.

Parmi ses principales missions, on peut trouver :

  • étude (parfois approfondie) des sujets/thématiques à traiter
  • Regroupement et sourcing des informations
  • élaboration d’un plan et de l’angle de rédaction
  • rédaction de l’article
  • Relecture et correction du contenu

Il existe cependant plusieurs réalités du métier de rédacteur, selon le secteur d’activité dans lequel il ou elle exerce :

  • Dans le monde de la presse écrite et de l’édition : il va s’atteler à rédiger et partager des informations fiables, souvent bien référencées et sourcées, avec ses lecteurs.
  • Dans la publicité : à l’inverse, il doit pouvoir faire preuve de subjectivité et créativité pour mettre en avant un produit ou l’entreprise dans laquelle il travaille. Il rédige, par exemple, des communiqués de presse, des publi-rédactionnels ou des slogans qui doivent être impactants pour susciter la curiosité et l’intérêt.
  • Rédacteur web :  avec l’apparition d’internet, il doit pouvoir écrire du contenu optimisé pour le référencement quel que soit le domaine d’activité dans lequel il travaille. (Consultez notre guide sur comment devenir rédacteur web pour plus d’informations sur cette typologie de rédacteur).

 

Les métiers autour de la rédaction

Il existe de nombreux métiers liés à ce statut particulier, qui complémentent le métier de rédacteur ou le supportent indirectement :

  • Rédacteur en chef :  le rédacteur en chef est à la tête d’une équipe et travaille dans les médias (presse écrite, télévision, radio). Il a en charge le choix des sujets et angles à traiter, la validation des contenus ou encore le développement de la notoriété du média.
  • Rédacteur technique :  à la différence d’un rédacteur généraliste, un rédacteur technique se spécialise dans la rédaction pointue d’une expertise ou domaine (par exemple, la documentation liée aux manuels d’installation et de configuration de produits). C’est d’ailleurs l’un des 100 meilleurs jobs au monde d’après le site d’emploi Careercast.
  • Correcteur (-trice) :  le correcteur ou correctrice travaille généralement avec les rédacteurs ou entreprise pour corriger erreurs de frappe, structures grammaticales ou de syntaxe incorrectes et fautes d’orthographe classiques.
  • Secrétaire de rédaction : le ou la secrétaire de rédaction a la responsabilité de mettre en forme et vérifier l’information que lui transmet le journaliste ou rédacteur avant sa publication.
  • Secrétaire d’édition : le ou la secrétaire d’édition est chargé de mettre en forme le contenu publié dans les livres (titres, longueur des parties, annotations, etc).

 

Devenir rédacteur : quelles compétences ? 

Quelque soit la branche du métier choisi, il ou elle doit pouvoir faire preuve des qualités et compétences suivantes :

  • Curiosité
  • Capacité d’investigation
  • Bonne capacité d’analyse
  • Style grammatical et orthographique irréprochable
  • Capacités rédactionnelles

Au delà de ces qualités importantes, les personnes s’engageant dans cette voie sont souvent passionnées par ce métier, critère important lorsque l’on doit fournir un travail de qualité et souvent dans un temps imparti restreint.

Quelles formations pour devenir rédacteur ? 

Selon le secteur d’activité, la spécialisation choisie et l’entreprise visée, il n’est pas forcément nécessaire d’être diplômé, les expériences passées personnelles dans la rédaction et votre capacité à apprendre rapidement pouvant être suffisantes.

Il existe cependant un certain nombre de formations disponibles qui peuvent servir de base au métier de rédacteur, et souvent nécessaires pour des postes à plus grande responsabilité comme responsable d’édition ou rédacteur en chef :

  • Bac + 2 DUT information-communication (option journalisme ou communication des organisations)
  • Bac +3 Licence (école de journalisme, licence pro métiers de la communication, métiers du numérique ou métiers de l’information)
  • Bac +⅘  Master (Ecole supérieure de journalisme, IEP, master pro langues étrangères appliquées)

 

Quel salaire pour le métier de rédacteur ? 

Son salaire dépend de l’expérience accumulée, du secteur d’activité et évidemment de l’entreprise dans laquelle il travaille.

Très souvent, le salaire d’un rédacteur débutant oscille entre 1500 et 3000 euros bruts mais peut tourner autour de 3000-5000 euros bruts après plusieurs années d’expérience et selon le niveau de responsabilité/ secteur dans lequel il travaille. (Un poste de rédacteur en chef dans une rédaction d’un média presse ou télévision est en général mieux rémunéré qu’un qu’un rédacteur web travaillant dans une start-up ou en indépendant).

S’il travaille en indépendant, il peut librement fixer son tarif.