Portrait #2 Sanah – Comment découvrir l’univers du luxe à 18 ans ?

Contexte : Dans le cadre d’une augmentation d’activité, un grand nom du luxe parisien créé en 2004 fait appel à MisterTemp’ pour la première fois cette année. Une rencontre plus loin, un besoin s’exprime et rapidement une intérimaire est embauchée… 

MisterTemp’ : Je te laisse te présenter. Qui es-tu ? D’où viens-tu ? Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

Sanah : Bonjour ! Je m’appelle Sanah, j’ai 18 ans et j’habite à Cormeilles-en-Parisis dans le 95. En ce moment je suis un BTS Négociation Relation Client en formation initiale à Ermont dans un lycée du Val d’Oise. 

MT : Pourquoi ce choix d’études ?

Sanah : J’aime beaucoup le contact avec les gens ! J’aime tout ce qui touche aux ressources humaines et tout ce qui touche au commerce ou à la vente. Donc j’ai décidé de m’orienter vers un BTS, histoire de m’en faire une idée claire en 2 ans.

interview-sanah-arlettie

MT : Pourquoi avoir choisi l’intérim plutôt qu’une autre forme de contrat ?

Sanah : Dès que j’ai commencé mon année de BTS NRC, j’ai tout de suite commencé à me chercher un emploi à côté. Vu que le principe de l’intérim c’est de proposer des missions ponctuelles et qu’avec mes études je ne suis libre que les weekends, je me suis dit que l’intérim serait plus sympa et surtout plus pratique pour moi que d’avoir une autre forme de contrat.

MT : C’est ta première mission en intérim ?

Sanah : Oui c’est ma première fois. C’est même mon premier vrai travail !  Bon j’avais déjà fait des petits trucs avant comme les baby-sittings, mais je ne pense pas que ça compte vraiment.

interview-sanah-arlettie

MT : Comment as-tu décroché cette mission ?

Sanah : J’ai vu une annonce passer sur l’un de vos réseaux sociaux. Vous recherchiez des profils étudiants pour gérer le showroom luxe d’une grande marque de mode sur Paris. Donc j’ai répondu directement et j’ai demandé comment postuler. On m’a expliqué les démarches d’inscription et ensuite on m’a rapidement contacté pour signer le contrat.

MT : Quel laps de temps s’est écoulé entre ton inscription et le moment où tu as commencé à travailler ?

Sanah : Euh … Il me semble que j’ai vu l’annonce en fin d’aprem et qu’on m’a contacté par mail dès le lendemain matin de mon inscription sur le site. J’ai directement reçu le contrat que j’ai pu signer en ligne et j’ai commencé à travailler dès la fin de semaine, le premier weekend qui arrivait. Donc je dirais 3-4 jours grand max.

MT : Si tu devais recommander notre boîte à l’un de tes amis, que dirais-tu ?

Sanah : C’est super rapide ! C’est bien payé (rire). Je ne vais pas mentir, pour ce que je fais je trouve ça vraiment bien payé. C’est même mieux payé que ce que j’ai pu voir ailleurs. On m’a donné une mission qui est vraiment super sympa avec un cadre de travail au top. J’ai rencontré une super équipe et je me suis fais de nouveaux amis du coup. J’aime beaucoup travailler sur Paris, même plus que de travailler à côté de chez moi d’ailleurs. Que du bon !

intérim-en-ligne-pas-cher

MT : Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur ton rôle et sur la boîte dans laquelle tu travailles ?

Sanah : Je travaille chez Arlettie. C’est un concept de showrooms qui proposent des ventes privées de grandes marques de luxe. Moi j’y fais un peu de tout, ça dépend des jours. Comme ce sont des ventes temporaires qui se déroulent sur 3-4 jours (vous pouvez y jeter un œil sur le calendrier des ventes du site), parfois je fais des ventes et parfois je fais les remballes. Je travaille principalement dans le Marais, mais certains dimanches il m’arrive d’être à celui de Trocadéro. C’est le dimanche que je fais les remballes pour mettre toutes les ventes du vendredi/samedi en carton et les renvoyer aux fournisseurs. Ensuite il y a une autre vente qui s’effectue derrière.

MT : Combien de temps dure ta mission et quelles sont tes horaires ?

Sanah : Je fais ça depuis juin en intermittence en fonction de leurs besoins et de mes disponibilités. Mes horaires sont variables. Des fois je vais faire la journée (9h à 21h), d’autres fois juste le matin (10h à 15h), des fois c’est juste l’aprem (13h à la fermeture). Des fois ils peuvent m’appeler au dernier moment et me dire qu’ils ont besoin de quelqu’un, donc je viens. Personnellement je préfère bosser la journée complète. J’aime trop travailler à Arlettie, c’est super bien et ça paye plus !

interview-sanah-arlettie

MT : C’est pas trop dur de se lever le dimanche matin pour aller bosser ?

Sanah : Non je suis super motivée pour retrouver l’équipe quand je me lève. J’aime vraiment trop l’équipe là-bas. Ils sont super gentils, ils te mettent hyper à l’aise et j’ai réussi à m’adapter super vite. Ça m’aide à grandir et ça me responsabilise tant côté expérience que côté argent. 

MT : Quel est ton objectif professionnel à moyen terme ?

Sanah : Les grandes marques d’Arlettie m’ont tapé dans l’œil, du coup j’aimerais bien travailler dans le marketing de luxe. Je ne sais pas si j’ai fait le BTS pour, mais je peux très bien faire une école de commerce derrière. Mais j’aimerais bien travailler aussi dans les ressources humaines. Je n’ai pas vraiment d’objectif précis, mais je me laisse le temps. On verra bien:)

MT : Et bien bon courage pour la suite Sanah, nous allons te suivre avec le plus grand soin 😉